Qu’est ce qu’on attend pour être heureux !

Il y a des livres comme cela que vous lisez d’une traite. Le style, le sujet vous happe et même quand vous le quittez, il est là, présent avec une seule envie, le finir … c’est ce qui vient de m’arriver avec le livre de Raphaelle Giordano: « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une ».

20273088_10214015980772801_494575479_o

Le livre commence par ses phrases : « Je rêve que chacun puisse prendre la mesure de ses talents et la responsabilité de son bonheur. Car il n’est rien de plus important que de vivre une vie à la hauteur de ses rêves d’enfants. »

Le ton est donné et le titre prend toute sa dimension.Ce que j’ai aimé dans ce livre, c’est qu’effectivement, il nous rappelle que l’on est acteur de sa vie. La protagoniste à 38 ans, certains pourraient se dire, c’est le bel âge, je compléterai cette remarque avec le fait qu’il n’y pas d’âge pour oser redémarrer, il n’y a pas d’âge pour s’interroger sur ses envies les plus profondes. Alors oui , certains contextes sont plus favorable que d’autres, mais à force d’attendre le bon moment, les opportunités passent, et le temps et les années faisant, ce qui paraissait difficile deviendra impossible ! L’avantage à nos âges, plus matures, c’est que l’on sait ce que l’on veut, et aussi ce que l’on ne veut plus ou pas. Je suis une adepte de la phrase, « qui veut trouve les moyens et qui ne veux pas trouve les excuses ». Évidement cette phrase arrange souvent les personnes immobiles qui justifient leur immobilisme par le manque de chance.

Seulement, j’ai l’intime conviction que la chance c’est l’addition de nos choix et de notre courage ! Une belle occasion, de la provoquer la dite chance. Choisir , agir, est une formidable aventure qui vous amène à être acteur de votre vie et de pas avoir à subir. Avez vous remarquez, combien les gens qui ont fait des choix ,forcent l’admiration? Et que , quand bien même l’issue n’est pas aussi favorable que celle attendue, ils s’entendront dire, bien au moins tu as essayé. Alors ce que j’aime dans ce livre, c’est le positif qu’il dégage, la prise de conscience qu’il offre sur notre pouvoir d’agir sur ce qui nous arrive !

Se souvenir de ce qui nous fait vibrer, se rappeler de ce que l’on fait de bien, de ce qui nous distingue, de ce qui fait de nous des personnes à part entière et unique. Et puis il y a la rencontre! Nous pouvons tous un jour,rencontrer quelqu’un qui a nous guidé et nous montré d’autres voies à explorer. Certains d’entres nous se laisseront faire, d’autres résisterons consciemment ou inconsciemment.

À la fin de ce livre, pourrions nous en conclure que le bonheur et la réussite se construisent. J’adore cette idée, car au fond cela nous donne une sacrée marge de manœuvre … Développer notre aptitude au bonheur , un sacré programme non ?

Une autre idée défendue dans le livre, à laquelle j’adhère, est celle qui met en avant ses souhaits et ses envies personnelles mais non aux détriments des gens qui nous entourent. Le bonheur est contagieux. Souvent l’idée même de la réussite ou de faire ce que l’on veut,pousse à des comportements individualistes et ainsi mettre à mal la qualité de sa relation aux autres et notamment ceux qui sont les plus proches. Réussir sa vie avec et non aux dépends. Vous êtes vous posé la question récemment, qu’est ce qui est important pour moi? Si je devais faire la liste de mes envies qu’elle serait elle?  Pas seulement la liste des envies matérielles, les envie les plus profondes …parfois des gens me disent, c’est pas grave, je ferai cela dans une autre vie. Je leurs réponds alors, mieux vaut échouer dans cette vie et le faire, qu’attendre l’autre car rien n’est garantie.

Pour ma part, je me nourris de tous ces principes depuis plusieurs années et comme dirai un certain Mr Coué, j’ai l’impression que chaque jour qui passe je vais de mieux en mieux … Alors bien sûr, je vis dans le même monde que vous et parfois la vie nous réserve de bien mauvaises surprises … je vous parlerai ici de la santé . Alors bien évidemment , quand une saloperie arrive telle une déflagration qui d’un coup détruit tout sur son passage, l’épreuve est là et bien là . Personne n’est épargné , c’est aussi pour cela qu’il est important de savourer chaque bon moment et de prendre conscience de nos priorités. Et comme je dis souvent, il n’y a pas d’âges pour les envies , mais il y a toujours un temps pour les regrets ! Ces recettes je me les applique à moi même et nous les partageons avec ce blog !

Alors premier livre de l’été ! J’en ai d’autres à dévorer .

Partagez avec nous vos lectures, il est toujours intéressant de découvrir quelque pépites.

A très vite !

Isabelle